ZONAGE : ZONAGE REFLEXE

Le zonage est destiné à assurer la protection des intervenants et de la population à l'égard des agents agresseurs et du risque de déplacement de leurs effets.

Il est obligatoirement matérialisé (bouclage, points d’accès, circuits) par les services de secours renforcés par les services techniques (voirie, mairie, ...) et son respect absolu est imposé à TOUS par les forces de l’ordre. Ce zonage opérationnel des services de secours doit intégrer les contraintes policières et judiciaires.

Zonage réflexe

Le zonage réflexe (encore appelé périmètre de sécurité immédiat) est défini sur le terrain par les premiers intervenants, en fonction de la nature présumée du risque et des moyens dont ils disposent.

C'est un compromis destiné à isoler au plus vite la zone estimée dangereuse. Il présente surtout l’avantage de s’inscrire dans les comportements réflexes de tous les services intervenants.

Zonage réflexe face à un risque d’explosion

Zonage réflexe face à un risque de nuage toxique

En cas de nuage toxique, on peut être amené à distinguer dans la zone d'exclusion, une Zone de Danger Immédiat (Z.D.I.) de 100 m et une Zone de Danger sous le Vent (Z.D.V.) de 500 m, avec un angle d'ouverture de 40° (20° de part et d'autre de l'axe du vent).

Remarque: A l'intérieur d'un bâtiment, ces zones peuvent être ramenées respectivement au local touché et à tout ou partie du bâtiment.