Fiches A.

Conclusions

L’actualité internationale rend compte régulièrement d’accidents industriels majeurs impliquant les populations environnantes, les infrastructures et le milieu naturel.

Ces événements sont ressentis comme une menace par des populations qui réclament protection et sécurité. Les accidents impliquant des populations civiles, non protégées, sont en effet, de nature à générer des victimes en masse, ce qui déstabilise l’équilibre social et le fonctionnement des institutions.

 

Pour organiser une réponse appropriée à ce type de risques, l’Union Européenne propose différents projets dans le cadre des Centres d’Excellence NRBC afin de permettre aux pays partenaires de mieux appréhender les scénarios d’accidents potentiels, créer des plans de secours adaptés, et renforcer les connaissances des services opérationnels et leurs moyens d’intervention.

 

Les experts en charge du Projet 41 ont proposé à travers ce guide, une démarche intégrant :

  • la description des scénarios considérés comme représentatifs des accidents majeurs industriels,

  • le dimensionnement de leurs effets pour des valeurs seuils de référence,

  • la gestion opérationnelle spécifique et inter-services qui en découle.

Destiné aux inspecteurs chargés d’instruire les dossiers des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement, et aux responsables opérationnels, le contenu de ce guide, devrait permettre de réduire les effets potentiels des accidents par une meilleure connaissance des phénomènes et une réponse mieux adaptée à ce type de situation, s’il peut être appliqué.

                                            

 

Afin de faciliter la mise en place de la procédure présentée, ce guide, consacré au protocole d'intervention, sera avantageusement complété par des Fiches d’Actions Réflexes (F.A.R.), et des fiches opérationnelles spécifiques à chaque service.

Ces documents ont pour objectifs de :

  • formaliser le cadre structurel et organisationnel d'opérations complexes, de longue durée et nécessitant de très nombreux intervenants, de différents services pour gérer un accident industriel à effets majeurs,

  • décliner dans chaque zone les fonctions de chacun au sein du dispositif global.

    La mise en œuvre de ces principes opérationnels doit s’appuyer sur une logistique adaptée et être validée par l’organisation régulière d’actions de formation, de manœuvres et d’exercices inter-services.