PRISE EN CHARGE DES VICTIMES: PRINCIPES GENERAUX

L’emploi délibéré d’agents NRBC sur une population, provoque l’exposition du public à des effets vulnérants ou létaux, associés à des réactions psychologiques incontrôlées et un environnement hostile.

Ils ajoutent des différences fondamentales à ces difficultés techniques:

  • le caractère potentiellement insidieux éventuel de l’agent agresseur (effet retardé...)

  • la caractérisation difficile de l’agent, voire tardive (cas du transport de matières dangereuses...),

  • l’implication éventuelle d’un mélange d’agents,

  • le repérage secouriste des victimes selon trois critères :

    • contaminé apparent ou non,

    • blessé ou non,

    • intoxiqué ou non

  • des principes stratégiques opposés :

    • la réanimation précède la décontamination dans le risque radiologique,

    • la décontamination précède la réanimation dans le risque chimique.

       

Ceci justifie l'organisation d'une réponse spécifique et complémentaire aux dispositions des éventuels plans rédigés en vue de faire face à de nombreuses victimes comme l'illustre le tableau ci-dessous :

Remarque: La prise en charge médicale au sein de ce dispositif global est organisée sous la responsabilité d'un médecin désigné par les autorités en tant que Directeur des Secours Médicaux (DSM). Elle est basée sur des soins de survie, simples, rapides et successifs tout au long de la chaîne des secours. Elle tient compte en permanence du nombre de victimes et de la nature des lésions, afin d'accorder les meilleures chances de survie : "les soins les plus simples au profit du plus grand nombre".

Capture d’écran 2019-01-17 à 12.00.30.pn

EXPERTISE FRANCE 

Agence Française d'Expertise Technique Internationale

73, Rue de Vaugirard

75006 Paris, FRANCE. 

Capture d’écran 2019-01-15 à 18.23.54.pn

INERIS DEVELOPPEMENT SAS

Avenue du Parc Alata

60550 VERNEUIL-EN-HALATTE, FRANCE

  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn Social Icon